Pour grandir, il faut quitter le cocon. Cette vérité se vérifie aussi dans le football. Après avoir tout connu avec son club formateur de Montpellier, Rémy Cabella va partir. Mais le joueur ne sait pas pour aller où. Si l’étranger l’intéresse, il n’est pas opposé à rester en Ligue 1. Pour le plus grand bonheur de Lyon et Marseille.

Un signe fort pour un joueur qui a probablement joué son dernier match à La Mosson sous les couleurs de Montpellier. Nommé capitaine par son entraîneur Rolland Courbis lors de la venue de Bastia samedi soir à domicile (défaite 0-2) lors de la 37e journée de Ligue 1, Rémy Cabella va quitter le club dans lequel il a été formé et avec lequel il a remporté le championnat de France en 2012. Annoncé cet hiver sur les tablettes de Newcastle qui voulait en faire le successeur de Yohan Cabaye parti au Paris Saint-Germain, le milieu de terrain est finalement resté pour aider sa formation à se maintenir.

Cette tâche a été réalisée avec brio par un joueur qui par ses performances (14 buts et cinq passes décisives) peut rêver mardi soir à une convocation dans la liste des 30 de Didier Deschamps avec les Bleus pour la Coupe du monde au Brésil. Les performances du chouchou de La Paillade ne sont pas passées inaperçues et plusieurs clubs français et européens seraient sur les rangs pour s’attacher ses services. Mais pour l’instant il n’y a rien de fait avec personne comme Rémy Cabella l’a lui-même confirmé dans Midi-Libre : Sincèrement, rien n’est défini. Je sais qu’il existe des contacts à l’étranger, l’Angleterre, l’Espagne, ou même l’Allemagne, mais je peux aussi rester en France. On va réfléchir à tête reposée, sans se presser.

Ces propos confirment les bruits qui circulaient sur des intérêts de clubs étrangers pour lui. Mais cette déclaration est surtout positive pour les deux olympiques, Lyon et Marseille, qui rêvent de s’attacher un joueur sous contrat jusqu’en 2016. A la lutte samedi prochain lors de la 38e journée de championnat pour la cinquième place, les deux clubs pourraient donc intéresser le joueur. Reste à savoir si Marcelo Bielsa voudra de lui et si Rémi Garde ou son successeur seront intéressé par son profil. Il y a fort à parier aussi que le club qui obtiendra cette cinquième place en championnat aura un ascendant sur l’autre pour l’acquisition de Cabella. On imagine mal en effet Cabella rejoindre un club qui ne dispute pas l’Europe la saison prochaine.

Stéphane Gardent pour Top Mercato