Le PSG a subi sa première défaite de la saison ce week-end face à Strasbourg (1-2) en Ligue 1. Ce mardi, il a déjà l’occasion d’effacer ce revers en affrontant le Bayern Munich en Ligue des Champions, avec, pour objectif, de garder la première place du groupe.

Il faudrait, un sacré cataclysme pour voir ce Paris là perdre la première place de son groupe de Ligue des Champions ce mardi. Face au Bayern Munich à l’Allianz Arena, il faudrait que les Parisiens s’inclinent par 4 buts d’écart et si les joueurs allemands veulent y croire à l’image de Jérôme Boateng qui a trouvé la défense parisienne « fébrile« , il semble peu probable que le match lui donne raison.

Car le PSG d’Unai Emery réalise un début de saison époustouflant, tellement impressionnant qu’on oubliait même de le souligner. Hormis deux matchs nuls en Ligue 1, et donc, le revers face à Strasbourg, les Parisiens ont remporté tous leurs matchs. En Ligue des Champions, ils ne comptent que des cartons, leur plus mauvais résultat étant… La victoire 3-0 face au Bayern Munich il y a deux mois.

La thèse de l’accident

Contre ce même Bayern Munich, l’objectif est simple pour les coéquipiers de Neymar, garder la première place du groupe. Avec une équipe au complet et certains joueurs qui ont bénéficié de repos (Cavani, Verratti, Thiago Silva), le PSG a largement les moyens de la faire et devra s’en donner les moyens pour éviter de cogiter, si deuxième défaite il y a.

Car si Strasbourg a réalisé l’exploit de battre un Paris remanié (mais qui comptait quand même de nombreuses stars sur le terrain), beaucoup misent sur la thèse de l’accident, dont Dani Alvès le latéral droit du PSG, ou l’entraîneur Unai Emery qui s’est dit « ne pas être inquiet » après le match en Alsace.

En tout objectivité, Paris est brillant depuis la campagne de Ligue des Champions et ce match contre un Bayern Munich bien plus en forme qu’à l’aller va être un vrai test pour les ambitions du vice champion de France, dans une compétition où le champion de France est, lui, déjà out. Avec la meilleure attaque de la compétition (24 buts marqués), et la meilleure défense (1 but encaissé), ce PSG là a les armes pour atteindre son objectif, mais les a aussi pour impressionner (une nouvelle fois) l’Europe.