Samir Nasri va devoir réfléchir à son avenir en équipe de France. Privé de Coupe du monde par Didier Deschamps, le joueur de Manchester City a admis qu’il s’était préparé mentalement à cette nouvelle.

Pour la deuxième fois de sa carrière, Samir Nasri ne participera pas à une Coupe du monde. Après Raymond Domenech en 2010, Didier Deschamps a aussi décidé de ne pas faire appel à l’ancien Marseillais, pourtant auteur d’une bonne saison sous les couleurs de Manchester City, pour le Brésil. Interrogé par nos confrères de Sky Sports, Samir Nasri a admis qu’il s’attendait à cette décision. J’étais préparé. Je le savais avant. Quand tu essaies de parler avec ton sélectionneur, mais qu’il ne veut pas te répondre, cela signifie que tu n’iras pas à la Coupe du monde. J’étais donc mentalement préparé, choqué, mais préparé, a expliqué l’ancien Gunner.

Ce ne sont pas les explications de Didier Deschamps (Samir n’est pas un titulaire en équipe de France, et lorsqu’il est sur le banc, je peux vous assurer que tout le groupe le ressent) qui l’ont convaincu. Tu peux demander à n’importe quel joueur s’il est heureux d’aller sur le banc de touche. Aucun ne te répondra oui. Si c’est la seule excuse qu’il ait trouvé, c’est un peu dur à accepter, a commenté le principal intéressé. Pour autant Nasri souhaite bonne chance à l’équipe de France

Ce nouveau coup dur dans sa carrière va néanmoins l’obliger, à seulement 26 ans, à réfléchir à son avenir en équipe nationale. Maintenant, je vais devoir penser à la suite de ma carrière avec l’équipe de France. Manquer deux Coupe du monde, c’est vraiment difficile à accepter pour un joueur, a-t-il déclaré. De quoi laisser l’impression d’un énorme gâchis…