À partir de 2018 et pour les cinq prochaines années, la chaîne M6 du groupe éponyme sera le diffuseur des matches de l’équipe de France féminine de football et Canal+ celui du championnat de D1.

Cela ne fait plus aucun doute : le football féminin intéresse de plus en plus de chaînes télévisées. Après un appel d’offre ayant reçu de nombreuses candidatures, la Fédération française de football (FFF) a fait savoir mardi qu’elle attribuait à la chaîne M6 les droits de l’équipe de France féminine et à Canal+ ceux du championnat de D1, le plus haut niveau du football féminin français. La chaîne cryptée s’est offert au passage les droits des équipes de France masculines de jeunes, des U18 aux Espoirs. L’attribution de ces droits de retransmission s’étend de 2018 à 2023.

 

Et si le football féminin intéresse tant les chaînes, c’est parce qu’il séduit de plus en plus d’amateurs de la discipline. Pour rappel, en juillet dernier, le quart de finale France-Angleterre de l’Euro 2017 avait été suivi par 3 200 000 téléspectateurs en prime time sur France 2, soit « l’équivalent d’un match choc sur Canal+ » selon Vincent Claudel, économiste du sport contacté par France Info.

Avant M6 et Canal, TF1 a déjà mesuré le potentiel du football féminin en achetant les droits de la Coupe du monde 2019 près de 10 millions d’euros.

Avec @WomenSports.