Le gendre idéal ne l’est plus vraiment, mais Tom Brady reste le meilleur quaterback de la NFL. Avec les New England Patriots, il peut devenir le premier quaterback à remporter cinq fois le Super Bowl en cas de succès face aux Atlanta Falcons.

Il est riche, il est beau et il forme un couple parfait avec le mannequin Gisele Bündchen. Pour ne rien arranger à sa situation, Tom Brady est aussi un athlète hors pair. Le quaterback des New England Patriots réussit à peut près tout ce qu’il veut. Mais sa perfection a fini par agacer. Surtout depuis l’affaire du Deflategate, ces ballons volontairement sous-gonflés par les Patriots lors des play-offs 2014 pour lui faciliter la tâche (un ballon légèrement dégonflé peut faciliter sa préhension, ndlr). L’affaire de trop pour Brady, suspendu pour quatre matchs après avoir nié les faits. Les Patriots avaient déjà été sanctionnés en 2007 lorsque leur entraîneur, Bill Belichick, avait été reconnu coupable d’avoir filmé les entraînements de l’adversaire du moment, les New York Jets. Une pratique formellement interdite par le règlement de la NFL. Son soutien affiché à Donald Trump n’a pas aidé à faire remonter sa cote de popularité. Autant les fans des Patriots l’adorent et lui pardonnent tout, autant il est détesté des autres aujourd’hui. Les gens peuvent le détester (…), mais c’est le meilleur quaterback que j’aie vu jouer, affirme Ray Lewis, double vainqueur du Super Bowl avec Baltimore. D’ailleurs Brady se moque bien de ce que pense le public. Son objectif reste d’égaler Joe Montana. A 39 ans, il peut devenir le premier quaterback à remporter le titre NFL à cinq reprises cette nuit (0h30) en finale du Super Bowl, à Houston, face aux Atlanta Falcons. Pour l’instant, trois quarterbacks sont à égalité avec quatre victoires au Super Bowl : Terry Bradshaw, Joe Montana et Tom Brady.

Les Falcons se présentent avec la meilleure attaque de la ligue, mais les Patriots arrivent juste derrière. Avec un avantage supplémentaire : ils ont la meilleure défense de la saison. Or, dans l’histoire du Super Bowl, la meilleure défense s’est imposée à quatre reprises face à la meilleure attaque lors des cinq précédents.