L’ASVEL arrache une deuxième victoire 74-73 dans la salle de Strasbourg et se place en position idéale pour se qualifier pour la finale de la Pro A. Les Rhodaniens auront deux matches consécutifs à domicile pour terminer le travail.

Le papier d’avant-match
Les Strasbourgeois n’ont pas le choix ce soir s’ils veulent encore espérer à une finale. La donne est simple, il faut gagner contre l’ASVEL qui mène une victoire à 0 dans la série. Les hommes de Vincent Collet se sont inclinés il y a deux jours dans leur salle du Rhénus face à un adversaire avec beaucoup de qualités et en pleine confiance.

La Green team, actuelle championne de France a donc une opportunité en or de continuer sa route et ainsi garder son précieux sésame. Ce qui pourrait faire douter la SIG, c’est que l’ASVEL joue bien mieux et gagne souvent ses matchs à l’extérieur. Cela a été le cas contre le grandissime favori, Monaco au premier tour avec 2 victoires sur le parquet de la Roca Team et une défaite à domicile dans sa salle de l’Astroballe. Même si l’ASVEL ne fait pas beaucoup de bruit, ils sont bien présents et montrent que ce titre acquit l’année dernière n’est absolument pas dû au hasard.

Ils sont très dangereux, notamment avec leur doublette, Casper Ware, Demarcus Nelson. Côté raquette, Charles Kahudi, Daryl Watkins ou encore Livio Jean-Charles font du bon travail comme l’explique le pivot: On a tous fait un très bon travail collectif et les jeunes joueurs français ont fait un très bon match. Au début, on n’arrivait pas à jouer contre leur défense et Mam Jaiteh a fait un très bon match.

Il faudra rectifier ça. Cette victoire ne veut rien dire. A nous de rester humble et de rester sur nos gardes. Strasbourg a une très bonne équipe et il ne faut pas se voir sur le toit du monde parce qu’on a gagné juste un match. On veut le titre et c’est tout. Sur la dernière action, le jeu était pour Casper Ware. Ils sont sortis sur lui et il a eu la lucidité de me faire une petite passe. Le reste, j’ai sauté, j’ai vu qu’il y avait du monde, j’ai esquivé et heureusement, c’est rentré. J’aurais pu totalement rater, en fait…

La SIG doit réaliser le match parfait

Si la SIG veut remporter ce match et avoir une chance de gagner la série, il faudra à coups sûr, ne pas reproduire les erreurs passés et se montrer bien plus conquérant dans le jeu mais aussi dans le secteur défensif. Une tâche que Paul Lacombe, ailier de Strasbourg a bien comprit: On a fait quelques erreurs alors qu’on avait le match en main.

Mam Jaiteh laisse échapper la balle et sur la possession précédente, Jérémy ne prend pas le tir et fait la passe supplémentaire… Les erreurs se voient dans les statistiques. On a pris dix tirs de moins qu’eux qui proviennent des balles perdues et des rebonds offensifs. Et dans ce type de match, c’est très important. On a 13 balles perdues, ce n’est pas énorme mais il y en a deux dans la dernière minute, alors qu’on mène et qu’on a la balle.

Greg Zerbone