L’Oklahoma City Thunder est sans doute l’équipe qui fait le plus saliver avant le début de la saison régulière de NBA qui commence le 17 octobre. Avec un trio Westbrook, George, Anthony, Oklahoma se pose comme un sérieux prétendant aux Finales.

Kevin Durant parti, on croyait la franchise d’Oklahoma enterrée. C’était mal penser tant le Thunder a fait feu de toutes batailles l’année dernière, avec un Russel Westbrook stratosphérique, finissant la saison régulière avec un triple-double de moyenne (!!). Sorti dès le premier tour des play-offs par Houston, Oklahoma aspire à faire mieux cette saison, et s’est littéralement donné les moyens de le faire.

Avec l’arrivée de deux all-stars, OKC a changé de dimension et l’équipe est vraiment intéressante sur le papier. Le cinq majeur composé de Steve Adams, Andre Roberson, Paul George, Russell Westbrook et Carmelo Anthony comporte trois des meilleurs joueurs de la Ligue. Le trio, où chaque joueur tournait à minimum 22 points de moyenne la saison dernière, devra néanmoins apprendre à jouer ensemble et Westbrook devra laisser un peu de place à ses compagnons, venu dans le Centre Sud des États-Unis pour briller autour du MVP en titre.

À Donovan de trouver la recette

Oklahoma, qui fêtera en 2018 les dix ans de son déménagement de Seattle à Oklahoma (avant le Thunder il y avait les Sonics) a déjà connu un trio magique qui n’a pourtant pas réussi à faire mieux qu’un premier tour de play-off. En effet lors de la saison 2009-2010, Westbrook, Durant et Harden jouait sous le même maillot, mais ils étaient encore jeunes et inexpérimentés. Le trio de cette année est différent car les joueurs ont déjà prouvé au meilleur niveau, remportant notamment des titres mondiaux avec le team USA.

Mais pour qu’une équipe soit performante, il faut qu’elle joue ensemble et pour cela, le coach Billy Donovan va devoir trouver la bonne formule. Très respecté lorsqu’il était à l’université de Florida avec qui il a été double champion NCAA en 2006 et 2007, Donovan a depuis souvent été critiqué même s’il a signé un contrat de cinq ans (et 27,5M$) avec le Thunder en 2015. Un mauvais début de saison de son équipe pourrait le voir quitter prématurément le navire, mais avec tant de talent à tous les postes, on se demande comment le Thunder ne pourrait pas faire peur à toutes les équipes.