Le Botswanais Isaac Makwala, initialement pas autorisé à courir les séries du 200 m lundi puis la finale du 400 m mardi en raison d’une maladie infectieuse, pourra finalement disputer le 200, a annoncé mercredi la Fédération internationale d’athlétisme (IAAF). Il disputera une série seul pour se qualifier !

Makwala, qui détient la meilleure performance mondiale 2017 (19 sec 77) sur le demi-tour de piste et dont la période de mise en quarantaine s’est terminée mercredi à 14h locales, courra sa série seul à 18h40 locales au couloir 7 et devra réussir au moins un chrono de 20 sec 53 afin de se qualifier pour la demi-finale prévue plus tard dans la soirée, a précisé l’IAAF.

La Fédération internationale affirme avoir pris cette décision après une requête formulée par la Fédération botswanaise et après un examen médical ayant révélé l’aptitude de Makwala à concourir. L’absence d’Isaac Makwala sur 200 et 400 m avait suscité une énorme polémique. Celui qui faisait office de principal challenger du Sud-Africain Wayde Van Niekerk sur les deux distances n’avait pas été autorisé lundi à prendre le départ des séries après un diagnostic de maladie infectieuse, une épidémie de gastro-entérite sévissant dans un hôtel officiel de la compétition, et avait été placé en quarantaine en vertu des règlements de l’Agence publique de santé britannique (PHE). L’encadrement botswanais n’a cessé pourtant de répéter que Makwala n’était pas malade et était apte à concourir. Le coureur de 30 ans s’est même présenté mardi à l’entrée du stade pour disputer la finale du 400 m mais en a été refoulé par des officiels de la Fédération internationale. Une course que le champion olympique Van Niekerk a remporté facilement.