Près de 15 millions de téléspectateurs ont regardé les Championnats du monde d’athlétisme de Londres sur France 2 et France 3.

Diffuseur des Championnats du monde d’athlétisme, France Télévisions a consacré 10 soirées en direct de Londres à l’édition 2017 de ce rendez-vous incontournable de l’athlétisme. Du 4 au 13 août, la compétition a réalisé de très belles performances d’audience sur France 2 et France 3, avec notamment une moyenne de 3 millions de téléspectateurs pour 17,2 % de PdA sur les tranches de prime time.

France 2 a fédéré en moyenne en prime time 2,9 millions de téléspectateurs pour 16,7% de PdA. Sur ses cinq prime time, la chaîne s’est placée en tête des audiences à 3 reprises. France 2 a réalisé sa meilleure audience et part d’audience le mardi 8 août, avec en moyenne 4,4 millions de téléspectateurs (23,7% de PdA) pour suivre notamment la victoire de Pierre-Ambroise Bosse lors de la finale du 800m. Il s’agit de la meilleure audience et part d’audience pour une retransmission de Championnats du monde ou d’Europe d’athlétisme sur France 2 depuis Barcelone en 2010.

Le plus haut pic d’audience de ces Mondiaux 2017 sur France 2 a été atteint ce même jour, mardi 8 août, avec près de 5,7 millions de téléspectateurs lors du dernier saut de Renaud Lavillenie (médaillé de bronze) en finale du concours de saut à la perche.

France 3 a pour sa part, tout au long de ces Mondiaux, fédéré en moyenne en prime time 3,1 millions de téléspectateurs pour 17,8% de PdA. Sur les cinq soirées concernées, la chaîne s’est placée en tête des audiences à 3 reprises. La chaîne a réalisé sa meilleure audience et part d’audience le samedi 12 août, avec en moyenne 4 millions de téléspectateurs (24,6% de PdA). Il s’agit de la meilleure audience et part d’audience pour une retransmission de Championnat du monde ou d’Europe d’athlétisme en prime time sur France 3 depuis Barcelone en 2010.

Le plus haut pic d’audience sur France 3 a été atteint ce même jour, samedi 12 août, à 22h, au moment du titre mondial de Kevin Mayer à l’issue de la dernière épreuve du décathlon, avec plus de 4,9 millions de téléspectateurs.

Pour les trois dernières soirées de compétition, du 11 au 13 août, France 2 et France 3 ont rassemblé en moyenne en prime time 3,2 millions de téléspectateurs pour 19,1% de PdA, accompagnant une fin de compétition marquée notamment par les médailles de Yohann Diniz, Mélina Robert-Michon et Kevin Mayer et par la dernière course d’Usain Bolt sur le relais 4x100m.

Vendredi 11 août, à partir de 20h50 sur France 3, ce sont en moyenne 3,3 millions de téléspectateurs (18,4% de PdA) qui ont suivi les Mondiaux, avec un pic à 3,7 millions de téléspectateurs lors du 400m du décathlon auquel participait Kevin Mayer. Samedi 12 août, à partir de 20h50 sur France 3, ce sont en moyenne 4 millions de téléspectateurs (24,6% de PdA) qui étaient au rendez-vous, avec un pic à 4,9 millions de téléspectateurs pour le titre mondial de Kevin Mayer. Hier, dimanche 13 août, à partir de 20h50 sur France 2, ce sont en moyenne 2,3 millions de téléspectateurs (14% de PdA) qui ont suivi la dernière soirée de ces Mondiaux, avec un pic à 3,5 millions de téléspectateurs à 22h lors de la finale du relais 4x400m féminin.

En matinée, France 3 a réuni hier en moyenne 835.000 téléspectateurs pour 17,3 % de PdA pour suivre notamment la victoire de Yohann Diniz au 50 km marche. La chaîne s’est placée largement leader durant cette retransmission. Il s’agit de la meilleure part d’audience pour une diffusion de Championnats du monde ou d’Europe d’athlétisme en matinée sur France 3 depuis Barcelone en 2010.

A noter que les précédents championnats, organisés sur des fuseaux horaires éloignés, en Corée puis en Russie, ne permettaient pas de grandes audiences. Quant aux derniers Championnats d’Europe, en 2016 à Amsterdam (Pays-Bas), ils avaient dû faire face à la concurrence de l’Euro de football et du Tour de France et n’avaient pas été aussi bien diffusés.
15 millions de téléspectateurs

France Télévisions a touché cette année 15 millions de téléspectateurs sur toute la durée de la compétition avec 53h30 de compétitions en direct, contre 12,4 millions de spectateurs et 40 heures de direct pour les championnats d’Europe de Zurich (Suisse) en 2014.