Roger Federer ne remportera pas un troisième titre du Grand Chelem cette année et ne repassera pas en tête du classement ATP. Le Suisse a été arrêté en quart de finale de l’US Open par Juan Martin del Potro. L’Argentin revient en pleine lumière.

Juan Martin del Potro a dominé Roger Federer en quatre manches 7-5, 3-6, 7-6 (10/8), 6-4, mercredi. Le Suisse, après l’Open d’Australie en janvier et Wimbledon en juillet, était en route pour décrocher une nouvelle récompense à New York. Mais il n’a pas trouvé la solution face aux services de plomb de Del Potro. L’Argentin qui l’avait battu en finale de l’US Open 2009 et mis alors fin à son règne de cinq ans, de 2004 à 2008, sur New York, a idéalement débuté la rencontre en remportant la première manche en 41 minutes. Federer a égalisé à une manche partout, mais il a ensuite laissé passer sa chance dans le troisième set en gaspillant quatre balles de set dans le jeu décisif remporté par l’Argentin. Del Potro a pris l’ascendant en breakant Federer qui a alors multiplié les fautes directes (10 pour un total de 41). « Le meilleur jouer a gagné », a-t-il reconnu.

Del Potro confirme que l’US Open est son tournoi de prédilection. « J’ai réussi mon meilleur match du tournoi, je crois que je mérite cette victoire », a souligné l’Argentin, passé tout près de l’abandon au tour précédent contre l’Autrichien Dominic Thiem, avant de s’imposer en cinq sets. Il confirme son retour au premier plan entrevu en 2016 avec sa médaille d’argent olympique à Rio et son sacre en Coupe Davis. Si sa demi-finale contre Rafael Nadal fait figure de finale avant la lettre, tout est possible dans un US Open 2017, après la cascade de forfaits des favoris (Murray, Djokovic, Wawrinka) et les éliminations des principales têtes de série.