La Ligue nationale de volley-ball a décidé de mettre un terme aux championnats de France D1-D2 féminins et masculins. Il n’y aura pas de champion mais quand même un relégué.

La sentence est tombé ce vendredi après-midi après plusieurs minutes de discussion. La Ligue confirme l’arrêt définitif des championnats de l’hexagone, suite à la crise sanitaire qui touche monde depuis plusieurs semaines. Sont concernés la Ligue A, la Ligue B, ainsi que le championnat féminin.

Une décision unanime qui ne verra donc sacrer aucune équipe cette saison. En revanche, la pilule passe très mal pour l’équipe de Nice qui est reléguée à l’échelon inférieur. A l’inverse, Cambrai, leader en Ligue B accède à la montée.