La Pologne, organisatrice des Mondiaux de volley-ball, a atteint ses objectifs en se qualifiant pour les demi-finales. Elle vise désormais plus haut : le titre à la maison ! Avec pour un arme secrète un entraîneur français, Stéphane Antiga.

La Pologne sera opposée samedi à l’Allemagne en demi-finale du Mondial de volley-ball qu’elle organise, est en passe de réussir son pari de retrouver le sommet quarante ans après son premier et seul titre planétaire.

Devant plus de 12.000 spectateurs en délire à l’Atlas Arena de Lodz, le capitaine Michal Winiarski et ses partenaires ont réussi à éliminer (3-2) la Russie, championne olympique et d’Europe, deux jours après un premier exploit, sur le même score, face au Brésil, triple tenant du titre. La Pologne est d’ailleurs la seule équipe à avoir fait chuter les triples champions du monde, opposés à la France dans l’autre demi-finale samedi, depuis le début du tournoi.

Première de cette poule titanesque à l’issue du troisième tour, l’équipe dirigée par l’ancien international français Stéphane Antiga a réalisé un parcours quasi sans-faute totalisant dix victoires en onze matches, avec une remarquable capacité à tenir la distance lors des matches à rallonge. Ses quatre derniers succès, la sélection polonaise les a ainsi obtenus à chaque fois au terme de la cinquième manche décisive.

Un duo d’entraîneurs français

Notre secret pour remporter les tie-breaks est de ne jamais abandonner. Maintenant, j’espère que c’était notre dernier match en cinq sets face à la Russie parce que ce genre de rencontre est vraiment exténuante pour l’équipe, a expliqué Stéphane Antiga après la victoire de son clan.

L’ancienne gloire de l’équipe de France, médaillée de bronze au Mondial en 2002 et deux fois vice-champion d’Europe (2003, 2009) est une véritable star en Pologne où il a joué en club durant sept saisons avant de mettre un terme à sa carrière au printemps, sur un énième titre de champion national avec Belchatow.

Avec l’aide de l’ancien sélectionneur des Bleus Philippe Blain, comme assistant, Antiga a réussi à redresser une équipe dont les résultats s’étaient révélés très décevants ces dernières années.