Le départ de la mythique course autour du monde en solitaire a été maintenu au dimanche 8 novembre aux Sables d’Olonne (Vendée) malgré les doutes émis cette semaine, ont annoncé mardi les organisateurs.

“Le maintien de la course avec un départ le 8 novembre est notre objectif et tout est mis en oeuvre en ce sens. Sportivement, rien ne s’y oppose sous réserve bien évidemment de l’avis de l’État”, ont-ils indiqué dans un communiqué.

Cette annonce intervient après les propos tenus la semaine dernière par Yves Auvinet, président de la SAEM Vendée Globe et organisatrice de l’événement, dans un entretien à France 3. “Je n’imagine pas de Vendée Globe 2020 sans village départ et sans présence du public” avait-il lancé, écartant tout report à fin 2020 mais évoquant 2021 si report il devait y avoir.

Une course qualificative en juillet

A ce jour, la 9e édition du Vendée Globe compte 35 candidats, dont 11 n’ont pas encore terminé leur qualification (ils doivent effectuer un parcours en solitaire sur le bateau qu’ils engagent dans le tour du monde). En raison de la pandémie de Covid-19, les courses qualificatives ont dû être annulées et la SAEM Vendée a également indiqué dans son communiqué de mardi qu’elle mettait en place une “course Vendée-Arctique-Les Sables d’Olonne” pour le mois de juillet. Il s’agirait “d’un départ au large des Sables d’Olonne le 4 juillet pour une course en solitaire qui emmène les marins au large de l’Islande, sur le cercle arctique, puis vers les Açores avec un retour au point de départ 10 jours plus tard environ”, précise l’organisation.