Thomas Coville a doublé le cap Horn avec 4 jours et 59 minutes d’avance dans sa tentative de record du tour du monde en solitaire à bord de son maxi-trimaran Sodebo Ultim.

Parti le 6 novembre de Ouessant, Thomas Coville aura mis 31 jours 11 heures 30 minutes 8 secondes pour franchir les trois grands caps (Bonne Espérance au sud de l’Afrique, Leeuwin au sud de l’Australie et Horn au sud de l’Amérique), à une vitesse moyenne de 25,33 noeuds (46,91 km/h). C’est aussi la première fois qu’un marin solitaire traverse l’océan Pacifique aussi vite : 8 jours 18 heures 28 minutes 30 secondes (sous réserve d’homologation et de ratification par le WSSRC – World Sailing Speed Record Council). Pour aller de la pointe sud de la Tasmanie au Cap Horn, le skipper de Sodebo Ultim’ n’’aura mis que 10 minutes de plus que Orange II, le catamaran de presque 40 mètres de Bruno Peyron qui, en 2005, avait mis 8 jours et 18 heures avec 14 hommes à bord. Et 39 minutes de moins que Groupama 3 en 2010 avec 10 hommes à bord dont Thomas Coville.

Pour battre le record de Francis Joyon, il doit être de retour à Brest avant le 3 janvier 2017 à 04 heures 23 minutes 57 secondes. En 2007, Joyon avait bouclé son tour du monde en 2008 après 57 jours 13 heures 34 minutes de mer.