Rafael Nadal était déjà entré dans l’histoire du tennis, mais son 9e sacre à Roland-Garros dimanche lui a permis de rejoindre Pete Sampras avec 14 Grand Chelem à son actif. Il ne lui manque plus que trois majeurs pour rejoindre Roger Federer et ses 17 sacres.

Supporter invétéré du Real Madrid, Rafael Nadal va plus que jamais apprécier l’objectif qui s’offre désormais à lui pour la suite de sa carrière : remporter un dixième Roland-Garros, la Décima, comme a annoncé son oncle et entraîneur Toni Nadal. Mais parfois, à force de parler des internationaux de France, il est facile d’oublier que le Majorquin a remporté tous les tournois du Grand Chelem au cours de sa carrière et que son sacre de dimanche, est le 14e du sublime gaucher lors d’un majeur (9 Roland-Garros, 2 Wimbledon, 2 US Open, 1 Open d’Australie).

De quoi susciter l’admiration d’André Agassi, qui lui aussi était à son époque parvenu à glaner les quatre grands tournois. Au moment de comparer Rafa avec Pete Sampras, qui a également remporté au cours de sa carrière 14 tournois du Grand Chelem, Agassi n’hésite pas à placer Nadal devant. On ne peut pas comparer les différentes générations mais là, c’est quantifiable parce que Nadal et Federer jouent en même temps. Ce que Nadal a fait est remarquable, surtout à la période de Roger, et il a gagné sur d’autres surfaces. Je le mettrais en N°1, a expliqué l’Américain, dans des propos rapportés par 20 minutes.

De son côté, l’Espagnol n’a pas voulu se prêter au jeu des comparaisons. Le plus important pour moi, c’est de gagner des titres. Et particulièrement celui-ci. C’est le plus grand tournoi du monde sur terre battue. Et c’est le tournoi le plus important de la saison pour moi, a-t-il déclaré lorsqu’il a été interrogé sur son niveau par rapport à Sampras. Désormais, l’Espagnol a en ligne de mire les 17 tournois du Grand Chelem remportés par Roger Federer. Histoire de pouvoir lui aussi concourir au titre de meilleur joueur de tous les temps.