Bernard Giudicelli, président de la Fédération française de tennis (FFT), a rendu les mandats dont il disposait au sein de la Fédération internationale (ITF), dont celui de “Chairman” de la Coupe Davis.

Embourbé depuis plusieurs mois dans une sombre affaire de revente de billets qui lui a valu une condamnation en septembre 2017, Bernard Giudicelli doit gérer les conséquences politiques. Le lien de cause à effet n’est pas officiel mais probable entre cette affaire et sa démission de l’ITF. Cette démission intervient en outre dans un contexte particulier, puisque la Coupe Davis s’apprête à changer radicalement de formule. Les droits de la compétition ont été rachetés cet été par le groupe Kosmos, présidé par le footballeur du FC Barcelone Gérard Piqué. La compétition se tiendra désormais sur une semaine, et non plus en plusieurs week-ends étalés au long de l’année. Cette nouvelle formule à laquelle était hostile la plupart des joueurs français ne sera donc pas administrée par un président français.