Ce samedi face à la Croatie à Lille, Nicolas Mahut (36 ans) a certainement disputé son dernier match de Coupe Davis en double au côté de son partenaire Pierre-Hugues Herbert. L’Angevin ne disputera pas la prochaine Coupe Davis et son nouveau format. Il a même critiqué la Fédération Française de tennis.

 

Après la défaite 3-1 contre les Croates en finale, Mahut s’est lâché en conférence de presse. Il n’a pas aimé la position de la Fédération française et le vote pour la réforme de la Nouvelle Coupe Davis. “Je ne jette pas la pierre aux petites fédérations qui ont voté oui car effectivement ce format-là ça leur permet de pouvoir entraîner les jeunes. Mais nous, non. Je suis désolé, mais la décision de la France, pour moi ça ne passe pas. Oui, il y a des fédérations qui ont besoin d’argent, qui n’ont pas de Grand Chelem. Mais accepter des compétitions pour ça, je suis désolé, ça me révolte. Oui, il fallait travailler sur le format pour alléger le calendrier. On a donné plein d’idées qui étaient bonnes pour sauver cette compétition. Il y avait des solutions”. A indiqué le récent finaliste du Masters de Londres en double avec son partenaire tricolore P2H.

 

“Il y avait d’autres moyens d’avoir de l’argent”

 

L’Angevin en veut à la Fédération française, présidé par Bernard Giudicelli de na pas s’être opposé à ce nouveau format. Il pense que d’autres moyens étaient possibles. “Il y avait d’autres moyens d’avoir de l’argent. Je pense que les Grands Chelems qui gagnent beaucoup d’argent auraient très bien pu se réunir pour donner une partie des recettes. Je pense que si chaque Grand Chelem donnait un certain pourcentage, la Coupe Davis était sauvée”, a-t-il estimé. Le joueur de l’Equipe de France a aussi tenu à adresser un message après la rencontre à David Haggerty, président de l’ITF (Fédération internationale de tennis) et présent pour l’occasion. “C’était un message que j’avais envie de lui adresser directement, je pense qu’il l’a bien reçu”, a déclaré le Français.