Battu hier soir en quarts de finale par Rafael Nadal en deux manches 7-6 / 6-1, Jo-Wilfried Tsonga est revenu sur son joli parcours et compte s’en servir pour avancer.

“Tout de suite après le match c’est de la déception. On est des compétiteurs, j’ai envie de gagner tout le temps, peu importe qui j’ai en face. C’est le haut niveau. Il faut tenir, ça se joue à des petits détails, eux ils sont très, très bons sur les petits détails et c’est ce qui fait d’eux les champions qu’ils sont. Aujourd’hui, Rafael a fait un super match. Dans le 2e set j’aurais dû donner un tout petit peu plus pour me donner peut être une chance. Malheureusement, j’ai fait une ou deux erreurs qui m’ont coûté très cher et après c’est l’escalade contre ce genre de joueur, parce qu’il joue relâché et de mieux en mieux.

Pour moi, c’est une semaine positive et je rentre dans mes objectifs cette année. Je suis parti de la 300e place mondiale et je suis tête de série maintenant sur le prochain Grand Chelem, a priori, donc pour moi c’est positif. Les motifs de satisfaction c’est de pouvoir jouer ces matchs là contre ces joueurs-là car c’est en jouant à ce niveau-là qu’on progresse. C’est toujours une étape de plus pour moi. Je l’avais joué à Wimbledon, ça avait été beaucoup plus sec. A aucun moment je ne l’avais déstabilisé. Là sur le 1er set c’était quand même assez tendu. (Allez-vous prendre du repos avant la Coupe Davis ?) Pas trop, non.

C’est comme les vieilles voitures, faut pas trop qu’elle restent au garage sinon elles ne redémarrent plus. Pour moi, c’est la même chose, j’essaie de faire tourner le moteur un peu tout le temps, sinon c’est compliqué”.