Enfant terrible du tennis australien, Nick Kyrgios est un joueur très atypique. Capable de réaliser des coups exceptionnels mais également de lâcher un match en un clin d’oeil, le jeune homme de 24 ans est irritant et agaçant sur le circuit. Il va tenter de modifier cette image en allant consulter des spécialistes.

 

Agé de 23 ans, Kyrgios a indiqué qu’il allait avoir à faire avec des psychologues. Le but, régler son problème d’attitude et ainsi maîtriser sa concentration, comme il l’a confié ce mercredi au Canberra Times. “J’ai commencé à consulter des psychologues afin d’essayer de me renforcer mentalement. J’ai probablement trop traîné avant de le faire. Mais ça y est, je m’y suis mis, je me sens plus libéré d’en parler, et j’ai le sentiment que je n’ai plus à le cacher. J’ai dû lutter cette année avec des problèmes sur et hors du court”, a expliqué le garçon d’origine Grecque.

 

La rédemption pour Kyrgios ?

 

L’Australien paraissait plus détendu et concentré au moment d’expliquer son choix. Ce dernier s’estime “très chanceux” de gagner sa vie en grâce au tennis et souhaite modifier son calendrier pour la saison à venir. Il ne compte pas faire les mêmes erreurs que par le passé. “Je suis en train de travailler avec mon staff afin de trouver le bon équilibre dans mon calendrier, ce que je pense ne pas être parvenu à faire ces deux dernières années, que je n’ai pas pu terminer”, a précisé Kyrgios le natif de Canberra. Descendu à la 37e place mondiale, Nick Kyrgios aura vécu une saison 2018 très éprouvante à cause des blessures, mais aussi et surtout de nombreux écarts de conduite sur et en dehors du cours. En 2019, ce dernier devra redorer son image et enfin confirmé son extraordinaire potentiel.

G. Zerbone