Pierre-Hugues Herbert et Nicolas Mahut ont joué ce samedi le dernier match de double de l’histoire de la Coupe Davis. Le plus jeune des deux français est déçu et ne sait pas s’il rejouera un jour avec son coéquipier.

 

“On est triste car on ne sait pas quand on rejouera ensemble, en équipe, pour la France. On ne sait pas quand on rejouera ensemble devant notre public. On espère qu’il y aura des changements et que le nouveau format ne marchera pas et qu’on reviendra à ce qu’on a connu ces dernières années. Quand on est sorti du stade, avec presque 25.000 spectateurs qui ont été fabuleux, on a pris une photo car on ne sait pas quand cela arrivera de nouveau. Je suis extrêmement triste des décisions de l’ITF, de gâcher ces moments-là. Après, ça sera peut-être une belle compétition, mais ça ne sera jamais ce que ça a été et c’est pourquoi on est extrêmement tristes. Je n’ai pas dit que je ne serai pas là, mais c’est dans un an, il va se passer beaucoup de choses. Cette compétition a désormais beaucoup moins de valeur que ce qu’on a vécu depuis trois ans qui est hors du commun, sort de l’ordinaire.”