Le joueur de tennis allemand Boris Becker a mis en vente aux enchères des trophées et souvenirs personnels à partir de ce lundi, par la maison britannique Wyles Hardy.

Le lot inclut en tout 82 articles dont des médailles, des coupes, dont la répiblique de celle en argent de l’US Open, des raquettes montres ou encore la copie de la Challenge Cup remise au plus jeune vainqueur de l’histoire de Wimbledon par la fédération allemande de tennis après ses victoires de 1985 et 1986. Cette vente s’achèvera le 11 juillet, et les montants les plus offrant remporteront les lots.

Le triple vainqueur de Wimbledon est en effet criblé de dettes, à 51 ans. Il avait même été déclaré en faillite en 2017. En 2018, alors qu’une mise aux enchères de ses souvenirs personnels devait déjà avoir lieu, il avait tout arrêté en invoquant un “prétendu” statut diplomatique. L’ex-numéro un mondial avait en effet affirmé qu’il avait été nommé par le président de la Centrafrique “attaché” auprès de l’Union européenne pour les affaires culturelles, sportives et humanitaires du pays. Sauf que, le ministère avait lui rétorqué “que le passeport brandi par Becker était un faux, qui venait manifestement d’un lot de passeports vierges volés en 2014“.

Ses dettes sont estimées à des millions de livres. Lui qui a déjà eu des déboires judiciaires pour des dettes impayées, ou pour ne pas avoir payé le pasteur qui l’avait marié. En 2002, il a également été condamné, par la justice allemande, à deux ans de prison avec sursis ainsi qu’à 500 000 euros d’amende pour plus de 1,7 million d’euors d’arriérés d’impôts…

Vanessa Maurel