Ce vendredi, et jusqu’à dimanche, l’équipe de France reçoit la République Tchèque pour le compte des demi-finales de Coupe Davis à Roland Garros. Doubles tenants du titre, les Tchèques tenteront d’aller chercher la qualification avant de, pourquoi pas, s’offrir la passe de trois. Pour se faire, ils se présenteront avec le septième joueur mondial Tomas Berdych, bien épaulé par Lukas Rosol (27e) et Radek Stepanek (39e).

Il y a deux ans déjà, la République Tchèque s’était offerte le Saladier d’Argent face à l’Espagne. L’an dernier, face à la Serbie de Novak Djokovic, Radek Stepanek avait -comme en 2012- offert le sacre aux siens en remportant le point décisif. Annoncé comme un héros, le vétéran de cette équipe Tchèque (35 ans) sera bel et bien présent pour cette demi-finale de Coupe Davis, face à la France, ce week-end. Tout sauf une surprise. Son meilleur résultat de la saison ? Une demi-finale lors du double de Wimbledon, associé à son coéquipier Leander Paes. A part ça, le trente-neuvième joueur mondial n’a pas fait mieux qu’un troisième tour à Roland Garros, en ce qui concerne les tournois du Grand Chelem.

Attention néanmoins à ne pas négliger son association avec Tomas Berdych, tous deux vainqueurs des deux dernières Coupe Davis. Le numéro 7 mondial s’est illustré cette année avec des performances de qualité. Demi-finaliste de l’Open d’Australie et quart de finaliste à Roland Garros et à l’US Open, Tomas Berdych s’était même offert le luxe de s’offrir le Tournoi de Rotterdam en février dernier, face à Marin Cilic, récent vainqueur de l’US Open. Non négligeable.

Berdych-Stepanek, duo gagnant

Joraslov Natravil, capitaine de l’équipe de République Tchèque, s’est dit très content du retour de leur N.1, le tennisman de 28 ans ayant déclaré forfait pour les quarts de finale face au Japon pour des raisons personnelles. Si Tomas Berdych jouera le rôle de chef de file, bien épaulé par Radek Stepanek, les doubles tenants du titre pourront aussi s’appuyer sur Lukas Rosol. S’il n’a pas dépassé le premier tour dans aucun des tournois des Grand Chelem cette saison, le vingt-septième joueur mondial s’est illustré en remportant l’Open de Winston-Salem en août dernier. Avec trois joueurs dans le Top 100 et un statut de double tenante du titre, la République Tchèque n’était pas loin de partir avec la pancarte de favori collée au dos.

De son côté, sur ses terres (battues), l’équipe de France pourra s’appuyer sur quatre joueurs du Top 30, en la personne de Jo-Wilfried Tsonga (10e), Richard Gasquet (14e), Gaël Monfils (24e) et Julien Benneteau (28e) pour s’offrir une finale de Coupe Davis. Une première depuis 2010. Arnaud Clément, capitaine de l’équipe de rance, sait à quoi s’attendre : Je m’attends donc à affronter les Tchèques à leur meilleur niveau. Il ne faut pas espérer une défaillance de leur part.

Jérémy LEVY