Le dîner officiel après la finale de la Coupe Davis a été marqué par une explication de texte entre le clan français et Stanislas Wawrinka, jugé trop chambreur par certains Bleus.

J’ai dit que les Français parlaient trop de la finale. A la fin, on a parlé sur le terrain avec la raquette ou Ils avaient mis les bouteilles dans le vestiaire des Français mais ils les ont vite remises dans le vestiaire des Suisses ! Stanislas Wawrinka n’avait pas que les yeux rougis par les bulles (ou l’émotion ?) en conférence de presse dimanche. Le numéro 2 suisse avait aussi la langue bien pendue et le franc parler qui fait sa réputation.

Un peu trop pour certains membres de l’équipe de France. Richard Gasquet, Jo-Wilfried Tsonga, Gilles Simon, Julien Benneteau et deux membres du staff ont ainsi eu une explication avec lui, relate l’Equipe. La scène a eu lieu dans les toilettes de la chambre de commerce et d’industrie de Lille, où se tenait le dîner officiel après la finale dimanche soir.

Clément ne le félicite pas


Les mecs lui ont dit qu’ils n’avaient pas apprécié ses déclarations, a expliqué Benneteau. Il y a eu cinq minutes d’explication d’homme à homme. Le ton n’est jamais monté. Mais c’était direct et franc. Le Bressan discutait tranquillement avec Wawrinka quand ses compères sont venus pour s’expliquer. Gasquet aurait été le plus vindicatif quand Gaël Monfils, proche du Suisse, a surtout tenté de calmer le jeu.

Il nous a dit qu’il était désolé et que sa volonté première n’était pas de nous blesser, a ajouté Benneteau. Fin de l’histoire donc encore les Bleus et Stan. Ou presque. Arnaud Clément a mis son grain de sel quelques minutes plus tard. Dans son discours, le capitaine de l’équipe de France a félicité Roger Federer, classe sur le court et devant les médias. Mais aucun mot sur Wawrinka, qui a pourtant ramené deux points à la Suisse également…