Vainqueur de Roger Federer à la surprise générale ce dimanche après-midi lors des huitièmes de finale de l’Open d’Australie, Stefanos Tsitsipas est revenu sur son succès. Le jeune Grec de 20 ans était comme dans un rêve mais compte aller encore plus loin.

 

Que représente cette victoire pour vous ?

“C’est du pur bonheur. C’était un moment, très émouvant. C’est le début de quelque chose de vraiment grand. J’ai ressenti de la joie, du bonheur, un énorme soulagement. Je n’oublierai jamais, jamais ce moment. Cette balle de match, j’en suis sûr, je vais m’en souvenir tout le reste de ma vie. J’ai réussi à conclure ce match et à rester fort, à battre mon idole. Mon idole est en fait devenue mon adversaire aujourd’hui. Mais il faut que je reste concentré sur les objectifs que je veux atteindre. C’est un très bon début. Je dois rester humble. Cette victoire est une belle étape, un premier pas vers quelque chose de plus grand. Je sens que je joue bien en ce moment. Je suis en confiance. C’est très important. Je suis vraiment impatient de jouer mon quart de finale dans deux jours (contre l’Espagnol Roberto Bautista). Si j’arrive à garder le même niveau de concentration qu’aujourd’hui, la même patience, la même solidité mentale, la même combativité, je suis sûr que ça va bien se passer.”

Comment êtes-vous parvenu à écarter les douze balles de break obtenues par Federer ?

“J’ai bien servi, même quand c’était parfois sur deuxième balle. J’ai été très agressif dès son retour. J’ai réussi à ne faire aucune erreur, à le faire jouer. Parfois il a commis la faute. Parfois c’est moi qui ai sauvé ces balles de break. C’était une question de mental. J’aurais pu craquer à un moment donné, mais ça n’est pas arrivé parce que je le voulais vraiment très fort. Je l’ai montré sur le court. C’est certain que cette solidité mentale m’a beaucoup aidé. Le match aurait pu être différent si je n’avais pas supporté cette pression.”

Vous sentez-vous capable d’aller jusqu’au bout du tournoi ?

“C’est pour ça que je suis là. C’est pour ça que je joue, pour le trophée, pour le titre. Encore une fois, je me sens bien. Je le veux vraiment très fort. Je veux vraiment aller plus loin dans ce tournoi.”

Propos recueillis en conférence de presse.