Le Français Jérémy Florès a remporté la Billabong Pro, une épreuve du championnat du monde de surf, sur la vague redoutée de Teahupoo, au large de la presqu’île de Tahiti.

Jérémy Florès a impressionné en finale, avec une vague notée 9,87, pour un total de 16,87 contre 13,20 à Gabriel Medina. C’est la première fois qu’un Français s’impose sur cette étape. Le même jour, le Réunionnais a éliminé en quarts de finales la légende Kelly Slater, 11 fois champion du monde, puis en finale le jeune prodige brésilien Gabriel Medina, vainqueur sur la même vague l’an dernier et champion du monde en titre.

Pour s’imposer, Florès a fait preuve de son sens tactique et de sa patience, en prenant très peu de vagues, mais à chaque fois les meilleures. Même lorsque la houle est faible, Teahupoo est considérée comme dangereuse : lorsque la vague se creuse, le récif n’est qu’à quelques dizaines de centimètres sous la planche des surfeurs, et la chute peut s’avérer fatale.

Le Réunionnais a vécu une mauvaise année 2014, terminée à la 33e place, et entachée par un conflit avec l’arbitrage qui lui avait valu une suspension. Il est désormais septième au classement mondial.