Jérémy Florès, confiné à Tahiti, a enfin retrouvé l’eau depuis quelques jours. Pour le moment, le circuit pro n’a pas encore débuté.

“C’était déjà un grand bonheur d’être dans l’eau. J’ai trouvé un spot où il n’y avait pas grand monde, ce n’était pas le meilleur endroit pour surfer mais la priorité était que je me retrouve un peu seul avec l’océan. J’en avais besoin. J’ai pris quelques vagues, mais être assis sur ma planche au large… C’était un peu comme une thérapie, ça fait un bien fou”, a indiqué Florès dans L’Equipe.

Avant de poursuivre : “Trois-quatre jours après le déconfinement, on a eu une belle houle à Teahupoo. J’étais avec Michel et Kauli en effet et juste quelques bodyboarders. Il y avait une super ambiance. On était clairement tous morts de faim, surtout Michel. Les vagues étaient quand même assez grosses, ça montait à 2,5 mètres. C’était du sérieux. Il m’a d’ailleurs fallu un peu de temps pour me remettre dans le bain et retrouver mes automatismes.”