Celle qui est considérée comme une légende du surf, Kelly Slater, n’est pas parvenue à se qualifier pour les Jeux Olympiques de Tokyo 2020, où le surf fera sa grande entrée.

 En effet, la Fédération internationale de surf et la World Surf League ont décidé de sélectionner les 10 meilleurs surfeurs au classement mondial 2019, à raison de deux représentants maximum par nation. Ainsi, à l’issue du Championships Tour qui s’est achevé ce jeudi, Kelly Slater, onze fois champion du monde, n’a pas été retenu. À l’inverse, les Américains Kolohe Andino et John John Florence, les Brésiliens Gabriel Medina et Italo Ferreira, les Français Jérémy Florès et Michel Bourez, les Australiens Owen Wright et Julian Wilson, le Sud-africain Jordy Smith et le Japonais Kanoa Igarashi ont empoché leur billet.

Chez les femmes, ce sont les Australiennes Sally Fitzgibbons et Stephanie Gilmore, les Américaines Carissa Moore et Caroline Marks, les Brésiliennes Tatiana Weston-Webb et Silvana Lima, la Française Johanne Defay et la Costaricaine Brisa Hennessy qui ont validé leur ticket à l’issue du circuit pro féminin.