Le Britannique Tyson Fury ne sera pas déchu de sa ceinture de champion des poids lourds, malgré les accusations par le Daily Mail qui le soupçonne d’avoir menti après un contrôle antidopage positif en 2015, a annoncé le président de la WBC, Mauricia Sulaiman.

Le Daily Mail assure que Martin Carefoot (cité par Tyson Fury pour se défendre après un contrôle positif à la nandrolone, un stéroïde figurant sur la liste des substances prohibées), a été poussé à mentir pour leur fournir un alibi. En effet, Tyson Fury et son cousin Hughie avait justifié le contrôle positif en affirmant avoir mangé de la viande de sanglier fournie par Carefoot. Or, l’éleveur anglais assure que les deux boxeurs lui avaient promis 25.000 livres (environ 28.000 euros), en échange de son témoignage. Somme qu’il dit n’avoir jamais reçue.

Le patron de la WBC a assuré que, malgré ces accusations “n’auraient pas d’impact” sur le titre de Tyson Fury, décroché en février face à Deontay Wilder. “Personnellement, je préfère croire Tyson Fury que quelqu’un qui a déjà reconnu avoir menti dans des documents officiels pour un gain financier (…) C’est à celui qui dit avoir accepté de l’argent pour mentir qu’on devrait faire un procès, à mon avis, d’autant qu’il a attendu cinq ans pour raconter son histoire“, a-t-il déclaré lors d’une interview accordée à The Sun.