Gerald Heigl, un ancien entraîneur de ski de fond autrichien, a été incarcéré ce vendredi, dans l’affaire de dopage sanguin “Aderlass”, qui a éclaté lors des Mondiaux de Seefeld cet hiver.

Entraîneur de 2004 à 2017, il a été mis en cause par l’ancienne fondeur autrichien Johannes Dürr, qui a également révélé en janvier dernier l’existence de ce réseau de dopage organisé.

À 40 ans, l’ancien entraîneur est soupçonné d’avoir favorisé le dopage d’athlète de “diverses disciplines”. Il a été directement placé en détention provisoire, “pour éviter toute concertation avec d’autres personnes du réseau“.

Heigl a déjà été suspendu de ses fonctions en 2015, avant d’être réintégré, pour des accusations similaires. L’affaire Aderlass s’articule particulièrement autour d’un médecin allemand nommé Mark Schmidt, qui a été arrêté en février dernier. Il est soupçonné d’avoir aidé plus de 21 sportifs de huit nationalités différentes et au moins 5 sports a se doper notamment par transfusions sanguines.