Suspendu à vie pour dopage, Johannes Dürr a vu sa peine augmentée, en étant condamné à 15 mois de prison avec sursis par la justice de son pays, ainsi qu’à payer une amende de 720 euros.

La peine à été délivrée par le parquet d’Innsbrück, qui condamne Johannes Dûrr à “fraude sportive sérieuse” liée au dopage et de contribution au dopage d’autres sportifs. Au-delà de ces peines, l’Autrichien devra rembourser 52.000 euros de gains, récoltés à travers ces fraudes. L’ex-entraîneur national de ski de fond autrichien Gerald Heigl, a quant à lui été condamné à 12 mois de prison avec sursis et 3.120 euros d’amande. Sanctions auxquelles les deux anciens sportifs ne fetonr pas appel.

En octobre dernier, Johannes Dürr avait été contrôlé positif à l’EPO, à l’hormone de croissance et à l’autotransfusion (en 2014), et donc suspendu à vie par les autorités antidopage autrichiennes.