L’Italienne Sofia Goggia a remporté mercredi la descente des Jeux Olympiques de PyeongChang, devenant ainsi la première skieuse transalpine titrée dans la spécialité aux Jeux d’hiver. La star américaine Lindsey Vonn, sacrée en 2010 à Vancouver, devra se contenter du bronze.

L’Italienne Sofia Goggia a remporté mercredi la descente des Jeux Olympiques de PyeongChang, devenant ainsi la première skieuse de son pays titrée dans l’épreuve reine des Jeux d’hiver. C’est une véritable consécration pour la descendeuse transalpine, en tête de la Coupe du monde de la spécialité cette saison.

Goggia s’est imposée en 1 min 39 sec 22/100e devant la Norvégienne Ragnhild Mowinckel (+ 9/100e), déjà en argent sur le slalom géant, et l’Américaine Lindsey Vonn (+ 47/100e), titrée il y a huit ans à Vancouver (ndlr : elle n’avait pas pu participer aux Jeux de Sotchi en raison d’une blessure au genou), qui disputait les derniers Jeux Olympiques de sa carrière. À 33 ans, celle qui est considérée comme la superstar de la descente (vainqueur du classement de la spécialité en Coupe du monde en 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2015 et 2016), en restera donc à une médaille d’or et une médaille de bronze sur son épreuve fétiche aux JO. Elle pourrait encore garnir son palmarès olympique, actuellement composé de trois médailles (avec le Super-G de Vancouver) jeudi, dans le combiné. Mais elle sera attendue de pied ferme par l’étoile montante américaine Mikaela Shiffrin, 22 ans, certainement revancharde après son échec sur le slalom (4e).

Côté français, c’est Tifany Gauthier qui s’est le mieux classée (13e, à 1 sec 82/100e de Goggia). Suivent Jennifer Piot (16e, + 1 sec 95/100e), Romane Miradoli (18e, + 2 sec 42/100e) et Laura Gouaché (22e, + 3 sec 07/100e).