Ce dimanche, 60 000 coureurs ont pris le départ du marathon de Paris. Parmi eux, une femme, Christelle Doyhambehere, qui s’était donné le pari fou de battre le record du monde, de 7 h 29, chaussée de talons hauts de 7cm.

 

Et le moins que l’on puisse dire, c’est qu’elle a pulvérisé le record. Avec ses talons de salsa, la Béarnaise a bouclé les 42,195 kilomètres en 6h04 min et 7 secondes. “Je pensais battre le record, mais pas avec cet écart là ! J’espérais battre le record mondial de 15 minutes. J’étais loin d’imaginer le terminer si vite », raconte-t-elle. Et le plus fou, c’est qu’elle a terminé cette course, sans la moindre blessure. “J’ai une petite douleur au niveau de l’orteil uniquement mais pas de douleurs de dos, je me sens un peu mâchée. Mes chaussures sont très abîmées mais je n’ai pas eu besoin d’utiliser ma paire de rechange” ajoute-t-elle.

Si elle a couru jusqu’à la moitié du parcours sans s’arrêter, elle a cependant baissé le rythme à partir du 25ème kilomètre, alternant la course et la marche. “Il y avait de l’eau sur le sol et des pavés, ça commençait à être dangereux“, détaille-t-elle à SudOuest.

Christelle Doyhambehere, en réalisant cet exploit, va désormais entrer dans le célèbre Guinness Book des records. “Mes amis ont filmé et pris des photos à tour de rôle et régulièrement pour prouver mon record, il faut un maximum de preuves pour pouvoir valider ça”, rapporte-t-elle à France Bleu.

Résultats

Pour rappel, chez les hommes, c’est Abrha Milaw qui a remporté la course, en 2:07:05, suivi de près par Asega Mengistu en 2:07:25 et par Paul Lonyangate en 02:07:29.

Chez les femmes, Gelete Burka est arrivée première en 02:22:47, devant Azmera Gebru en 02:22:52 et Azmera Abreha en 02:23:35.

De son côté, Clémence Calvin, arrivée 4ème chez les femmes, a signé le record de France, avec 02:23:41.