World Rugby a voté jeudi une fenêtre internationale d’automne élargie de 3 à 6 week-ends. L’équipe de France aura donc six matches à jouer en fin d’année, malgré le désaccord de la LNR.

Comme proposé par son comité exécutif la semaine dernière, World Rugby a officiellement entérine ce jeudi une fenêtre internationale plus large pour cette saison. Les sélections nationales disputeront donc 6 week-ends au lieu des 3 initialement prévus par la règle 9. L’aménagement de ce “programme exceptionnel” doit permettre au Tournoi des six nations, interrompu début mars par la pandémie de Covid-19, de terminer son édition 2020, puis d’organiser dans l’hémisphère nord, après un week-end de relâche, un tournoi inédit de mi-novembre à début décembre.

« Cela n’a pas été un petit effort et il y a eu des conversations musclées, assure le vice-président de World Rugby Bernard Laporte sur le site de l’instance. Mais le choix du conseil est le meilleur pour les intérêts du rugby, et j’ai hâte de voir les meilleurs joueurs mondiaux faire ce qu’ils font de mieux sur la scène internationale ». Pour rappel, les Ligues anglaise et française avaient publiquement fait part de leur désaccord au sujet de cette décision.