Le rugbyman néo-zélandais Uini Atonio a été condamné  à six mois de prison avec sursis pour “violences volontaires en état d’ivresse manifeste”, ce vendredi, par le tribunal correctionnel de La Rochelle.

Le pilier international des All-Blacks avait été impliqué dans une bagarre en 2017, à la sortie d’une boîte de nuit. Le joueur du Stade Rochelais a porté un coup qui a causé “une double fracture de la mâchoire et une incapacité temporaire de travail de 40 jours”. Sa condamnation est donc à la hauteur de sa faute. Sa peine ne sera toutefois pas inscrite à son casier judiciaire, ce qui aurait mis en péril sa demande de naturalisation actuellement en cours auprès de l’Etat français.

Les juges ont considéré que son coéquipier Matthieu Tanguy était à l’origine de la bagarre et qu’Uini Atonio n’avait que suivi. Ce qui explique aussi qu’il échappe à une peine plus lourde.