Le pays de Galles s’est assuré la deuxième place du Tournoi des Six Nations en infligeant une terrible humiliation à l’Italie (67-14), samedi à Cardiff lors de la dernière journée.

Pour le dernier match de Jacques Brunel à la tête des Azzurri, l’Italie a encaissé 9 essais, synonyme d’une sixième Cuillère de bois dans la compétition depuis son inclusion en 2000, après avoir successivement rendu les armes contre la France (23-21), l’Angleterre (40-9), l’Ecosse (36-20) et l’Irlande (58-15) cette année. Le Gersois de 62 ans, qui partira ensuite diriger les avants de Bordeaux-Bègles, n’aura en tout gagné que quatre matches en cinq Tournois.

Avec quelques déroutes à la clé, à l’image de celle subie samedi au Millennium contre des Gallois. Cette humiliation à 9 essais dépasse celle vécue l’an passé à Rome contre le même XV du Poireau (61-20) et vient se classer juste derrière la pire rouste en date dans la compétition: 80 à 23 contre l’Angleterre à Twickenham le 17 février 2001. C’est à l’inverse la plus large victoire galloise dans l’histoire du Tournoi, devant le 51 à 3 infligé aux Ecossais le 15 mars 2014.

Les hommes de Warren Gatland s’assurent ainsi de la deuxième place de l’édition 2016, derrière l’Angleterre, et peuvent envisager un peu plus sereinement la périlleuse tournée de juin en Nouvelle-Zélande.