Oyonnax s’impose largement (37-19) face à Bordeaux-Bègles, bonus offensif à la clé, lors de la deuxième journée du Top 14. Battu par le Stade Français pour la première journée, la Section Paloise a réagi en dominant Montpellier (26-16) dans son stade du Hameau. Le Racing 92 domine La Rochelle sur le fil (20-19). Le Stade Français s’incline à Brive (11-22).

Battu il y a une semaine à Montpellier (35-19), Oyonnax a aisément rattrapé son premier revers. Un succès acquis dès la première période avec 30 points inscrits par les Haut-Bugistes au cours des 40 premières minutes sur la nouvelle pelouse synthétique. Une première dans le Top 14. Les hommes d’Olivier Azam ont rapidement appliqué un pressing offensif payant. Les Haut-Bugistes corrigent Bordeaux-Bègles (37-19), bonus offensif en prime.

Face à Montpellier, la Section Paloise s’en est remis à la botte de son buteur, Samuel Marques, auteur de 21 des 26 points de son équipe dans la partie. Les coéquipiers de Damien Traille ont encaissé plus d’essais (deux) qu’ils n’en ont marqué (un) mais ils ont profité des nombreuses fautes montpelliéraines pour prendre l’ascendant sur une équipe où François Trinh-Duc, de retour, a été discret.

Hors-sujet pendant l’essentiel du match, le Racing 92 a tremblé jusqu’au bout pour engranger un deuxième succès en autant de journées de Top 14, samedi à domicile contre La Rochelle (20-19). Sa victoire s’est effet jouée à un drop manqué après la sirène de Jean-Pascal Barraque à Colombes.

Plus tôt dans la journée, la Stade Toulousain a engrangé son deuxième succès en deux matches également en s’imposant sur la pelouse d’Armandie face à Agen (9-20). Les hommes du nouvel entraîneur Ugo Mola ont inscrit deux essais par leur talonneur néo-zélandais Corey Flynn mais ont échoué à accrocher le bonus offensif pour la deuxième fois cette saison. Agen n’a toujours pas marqué de point cette saison.

Comme Clermont la veille, Toulouse et le Racing 92 ont confirmé leurs victoires inaugurales en glanant un deuxième succès en deux matches. Le champion en titre, le Stade Français, n’est lui pas parvenu à confirmer sa victoire en ouverture de la saison contre Pau (34-18). Les Parisiens, submergés en mêlée comme ils craignaient en raison de l’absence de nombreux internationaux et qui ont évolué à deux reprises en infériorité numérique, ont été logiquement battus à Brive (22-13). Les Corréziens, également bien aidés par les 17 points au pied de Gaëtan Germain, ouvrent eux leur compteur.