Après sa défaite face au LOU Rugby en barrage ce samedi, le manager de Montpellier Vern Cotter, n’a pas caché sa déception en conférence de presse d’après-match.

“C’est une grosse déception à la hauteur des espoirs qu’on
avait”, a-t-il déclaré. “Ca bascule sur rien, des essais refusés, des touches perdues en fin de match, un en-avant.” Le manager continue, non sans colère : “(…) on ne peut pas dire qu’on n’a pas tout donné, comme depuis deux mois. On est déçus d’arrêter notre parcours aujourd’hui. C’est difficile à accepter. Si on était fatigués? C’est peut-être une réalité mais j’ai senti une telle envie de continuer et avancer (…)On a vécu quelque chose d’assez particulier en quatre mois, que peu d’équipes ont vécu. On parle souvent d’histoire d’hommes, on a vécu ça.” Un sentiment partagé par le capitaine de l’équipe Benoît Paillauge. “La déception prime car on n’était pas loin, on nous avait promis d’exploser physiquement et je trouve qu’on a plutôt bien répondu. Tant d’efforts et s’arrêter à la première marche, c’est difficile“. Mais lui aussi est fier de son équipe. “Je suis hyper fier du groupe car on a créé quelque chose entre nous qui était peut-être invraisemblable il y a quelques mois. Une ossature qu’il faudra garder et qui j’espère nous permettra de gagner des titres dans les années à venir. On peut peut-être se dire qu’on aurait pu créer ça avant, mais il y avait tellement de problèmes entre nous que ça n’aurait pas fonctionné.”

Vanessa Maurel