La déclaration de la ministre des Sports, Roxana Maracineanu, sur la reprise des compétitions de haut niveau ne passe pas. Le directeur général du Stade Français Paris, Thomas Lombard, n’a pas été tendre avec la Ministre.

“C’est assez violent comme communication pour nous. La pérennité du rugby professionnel repose en totalité sur l’exploitation des stades : retour du public, utilisation des loges, des espaces. Nous, dans le cas particulier du Stade Français, on a aussi l’utilisation du stade, puisqu’on a cette CODP (Convention d’occupation du domaine public) avec la ville de Paris qui nous permet d’exploiter les locaux de manière permanente. Cela passe aussi par des organisations de séminaires ou des choses comme ça. Si les stades sont interdits au public, la situation est intenable”, a indiqué Thomas Lombard dans Le Figaro.