Bernard Laporte a choisi les réseaux sociaux pour s’exprimer pour la première fois depuis sa sortie de garde à vue.

Sur son compte Facebook, le président de la Fédération Française de Rugby a décidé de « rendre compte de ces dernières heures », au lendemain de sa sortie de garde à vue.

« J’ai abordé ces entretiens avec sérénité, a poursuivi Laporte ce jeudi. Lorsque l’on n’a rien à se reprocher, on a la force de la vérité avec soi. Cela faisait bientôt 3 ans que j’attendais d’éclairer les enquêteurs sur un dossier dont le contenu ne m’était pas accessible. Le dialogue avec les enquêteurs aura fini de me convaincre. Malgré des investigations poussées, avec des moyens colossaux, des campagnes de presse ressassant sans cesse les mêmes théories… : le dossier est vide. Il n’y a rien de concret. Des supputations, des interprétations, des scénarii… La montagne va accoucher d’une souris. »

Pour rappel Bernard Laporte est accusé par la police financière d’avoir fait pression sur la commission d’appel fédérale en 2017 afin de réduire des sanctions prises contre le club de l’homme d’affaires Mohed Altrad, Montpellier.