L’histoire ne se terminera jamais. Alors qu’Israel Folau s’est fait résilier son contrat après avoir tenu des propos homophobes sur une publication sur son compte Instagram, Margaret Court, une ancienne star du tennis australienne, a pris sa défense. Pour elle, Folau est “persécuté”.

Ivrognes, homosexuels, adultères, menteurs, fornicateurs, voleurs, athées, idolâtres, l’Enfer vous attend. Repentez-vous! Seul Jésus peut vous sauver” avait-il déclaré sur son compte Instagram. Pourtant, Margaret Court, 76 ans, a déclaré au quotidien The Australian que ce que son compatriote avait dit “sur le repentir vient directement de la Bible. Mon coeur est avec lui parce qu’il est en train d’être persécuté“. Elle a ajouté : “Je comprends pourquoi Israel agit ainsi: vous souhaitez que tout le monde connaisse le grand amour que le Christ porte sur votre nation et que les gens sachent ce que vous avez reçu“.

Deux soutiens de la part de sportifs

La lauréate de 24 trophées en Grand Chelem a déjà, dans son passé, tenu des propos controversés. En effet, elle avait réclamé le boycott de la compagnie aérienne Quantas pour son soutien au mariage du même sexe ou assurant que le monde du tennis était “plein de lesbiennes“. Mais l’ancienne joueuse de tennis australienne n’est pas la seule à avoir apporté son soutien à Israel Folau dans cette histoire. En effet, l’International anglais Billy Vunipola avait fait preuve de compassion pour le rugbyman, et avait même “aimé sa publication”. Il a d’ailleurs été “formellement averti” par son club de Saracens