Un médecin indépendant sera désigné pour chacune des rencontres de Top 14 à partir de la saison prochaine.

Embourbé dans la polémique sur les commotions cérébrales, le rugby multiplie les initiatives. La dernière en date est forte : un médecin indépendant (c’est-à-dire différent des médecins de clubs) sera désigné lors de chaque rencontre du championnat de Top 14 afin de “renforcer le dispositif de surveillance et de prise en charge des commotions cérébrales”. Cette mesure faisaitt partie des 45 préconisations rendues en mars 2018 par l’Observatoire médical du rugby.

Le décès du jeune Nicolas Chauvin à l’âge de 18 ans, en en décembre dernier, a achevé d’éveiller les consciences sur ce risque majeur que constitue les commotions cérébrales pour les joueurs.

La LNR annonce en outre qu’elle organisera en avril 2019 “un séminaire réunissant les acteurs du jeu du TOP 14 et de la PRO D2 (joueurs, entraîneurs, arbitres) pour travailler sur des propositions permettant d’évoluer vers un jeu plus fluide, et sur les conclusions du symposium” sur la santé des joueurs organisé par World Rugby, la Fédération internationale, les 19 et 20 mars à Paris.