Ce mercredi, le propriétaire des Saracens a annoncé qu’il ne changerait rien à l’effectif du club malgré la sanction de la Ligue de rugby qui a notamment soustrait 35 points au compteur de l’équipe pour violation du salary cap.

Le double champion d’Angleterre en titre a fait appel de la décision. “Pour clarifier, il n’y a pas d’obligation de se séparer de tel ou tel joueur”, a déclaré Nigel Wray dans une vidéo publiée sur Twitter. “Si vous pensez que c’est un problème d’argent, vous avez tout faux. Il s’agit d’amour, de prendre soin les uns des autres, de travailler tous ensemble, et je suis très fier de tous nos joueurs, et d’ailleurs de tous ceux qui travaillent aux Saracens. Je suis fier de ce que nous avons accompli et de ce que nous accomplirons, sur les terrains et en dehors.” Mais cet avis n’est pas au gout de tout le monde. Depuis cette sanction, de nombreuses réactions désapprouvent la conduite financière du club. C’est par exemple le cas de Tony Rowe, propriétaire des Exeter chiefs. Pour lui, c’est clair, les Saracens “devraient être relégués automatiquement”. De son côté, Chris Robshaw les a accusé “d’avoir triché” et de “mettre le rugby anglais dans une situation très difficile“.