Sergio Parisse, joueur du RC Toulon, a accordé un entretien au Figaro. L’Italien revient sur cette période difficile du confinement.

“Cet arrêt a donné beaucoup plus de sens à la vie de groupe au quotidien. On ne se rendait plus compte à quel point les relations humaines étaient importantes. C’était une habitude, quelque chose de normal. Quand tu fais ça depuis des années, que tu joues en plus en équipe nationale, tu n’arrêtes jamais. Je n’avais que quatre semaines de vacances par saison, et je les enchaînais. Cette pandémie a complètement bouleversé nos habitudes. On a passé beaucoup plus de temps enfermé à la maison. J’ai beaucoup réfléchi. Je me suis rendu compte à quel point on était privilégiés de faire de ce sport, de notre passion, un métier. De vivre plein d’émotions en groupe. C’était parfois compliqué mentalement car toutes ces choses-là me manquaient beaucoup. Avec ce qui est arrivé, d’être ainsi isolé chacun de son côté, tout le monde attendait ces retrouvailles avec impatience. Cette période a finalement donné plus d’envie encore”, a indiqué le joueur de Toulon dans les colonnes du Figaro.