La LNR vient de saisir la justice dans le litige qui l’oppose à la Fédération sur le nombre de tests disputés par le XV de France. La LNR a donc déposé un recours en référé auprès du juge administratif.

“L’ultime tentative de conciliation déclenchée par la LNR, qui s’est tenue ce lundi 21 septembre entre la Ligue et la Fédération sur le calendrier international de l’automne 2020, n’a pas permis de trouver un accord. Malgré la proposition présentée dès la fin du mois de juin par la LNR et les clubs de Top 14 qui étaient prêts, par solidarité, à accepter le déroulement de 5 matches du XV de France (avec une période de 5 semaines de mise à disposition) au lieu des 3 matches prévus par la Convention FFR-LNR, la FFR a décidé de programmer 6 matches, en-dehors de tout accord lié à l’adaptation de la convention FFR-LNR, et sans que cela ne corresponde à une obligation découlant de l’extension de la fenêtre internationale votée le 30 juillet dernier par World Rugby. Compte-tenu de l’impact de cette décision sur les clubs et le Top 14 qui sont déjà très fragilisés par le contexte sanitaire et économique de reprise de la saison après une période de 6 mois sans activité, la LNR a donc déposé un recours en référé auprès du juge administratif”, a indiqué la LNR dans un communiqué.