Le XV de France a battu l’Angleterre (22-16), samedi au Stade de France lors de la 4e journée du Tournoi des Six Nations. Les Bleus avaient besoin de cette victoire pour basculer, enfin, dans une série positive. Retour en images sur cette rencontre.

Les hommes de Jacques Brunel remportent leur deuxième succès consécutif après la victoire contre l’Italie. Il est trop tôt pour parler d’un match fondateur, mais les Français ont montré un bel état d’esprit en misant sur la solidarité collective pour résister à l’Angleterre, qui a mené 9-0 en première période et dangereuse jusqu’au bout.

La France et le XV de la rose étaient au coude à coude à la mi-temps (9-9). Les Bleus, menés 9 à 3 à la demi-heure de jeu par trois pénalités d’Owen Farrell (3 et 28) et d’Elliot Daly (21), sont revenus au score grâce à la botte de Maxime Machenaud, auteur de tous les points tricolores (24, 33 et 37). Au retour des vestiaires, les Bleus vont faire la différence avec Guilhem Guirado qui s’échappe au ras d’un maul et perce sur une dizaine de mètres. Au bout de l’action et à l’opposé, après une passe au pied de François Trinh-Duc, Benjamin Fall a été victime d’un plaquage haut d’Anthony Watson à un mètre de la ligne. Carton jaune et essai de pénalité (49, 16-9). C’est le tournant du match. Après avoir eu deux occasions de définitivement distancer l’Angleterre dans la dernière demi-heure, après avoir mené 19 à 9 jusqu’à cinq minutes de la fin (essai de Jonny May, 74), puis 22 à 16 après une pénalité de Lionel Beauxis (79), la victoire a en effet failli échapper aux Bleus. Comme en ouverture face à l’Irlande (13-15), où Jonathan Sexton avait crucifié la France d’un drop après la sirène. Mais les Anglais ne pouvaient eux se contenter d’un coup de pied et devaient aplatir derrière la ligne. Ils en sont passés tout proches, mais ils n’y arriveront pas.

« Le succès, on l’a construit sur la défense, on a montré de belles qualités, on les a repoussés sans cesse, on a été un peu approximatifs en conquête, ce qui nous a un peu fâchés, a commenté Jacques Brunel, au micro de France Télévisions. Il y a eu beaucoup d’énergie, beaucoup d’enthousiasme, et à la fin il a fallu résister, résister. » « On a montré beaucoup de qualités mentales, a continué le sélectionneur. L’équipe entière commence à prendre de l’assurance, de la confiance. On voulait être près des meilleurs, l’Irlande on n’était pas loin, là on n’est pas loin, et on gagne. »