L’ancien joueur des Springbocks Mahlatse Chiliboy Ralepelle a été suspendu huit ans après avoir été testé positif au Zeranol en 2019, la troisième condamnation pour dopage de sa carrière.

Le talonneur de 33 ans a 21 jours pour faire appel de la décision. “Le test au Zeranol est une nouvelle fausse accusation contre moi, que je réfute“, avait déclaré l’an dernier le joueur aux médias sud-africains. Ralepelle est condamné pour dopage pour la troisième fois de sa carrière. Il a déjà été suspendu deux ans en 2015 après avoir été contrôlé positif à un stéroïde anabolisant en mars 2014, ce qui lui avait d’ailleurs valu une rupture de contrat avec le Stade Toulousain (France).