Abdelatif Benazzi, colistiers de Florian Grilldans à la présidence de la FFR, est très critique avec la gestion de la Fédération par Bernard Laporte.

“On est en train de dilapider le patrimoine. C’est facile quand ce n’est pas son propre argent. On vire Novès de façon inadmissible et ça coûte un million d’euros d’indemnités… On peut y remédier par une gestion rigoureuse, voir où économiser. Pour cela, il faut d’abord décider d’une stratégie. Dans une situation de crise, on ne commence pas par faire des dépenses faramineuses, de grandes annonces, se disperser sur tout. Non, il faut d’abord sauver la maison, parce qu’elle commence à brûler”, a indiqué l’ancien Bleu dans les colonnes du Figaro.