L’entraîneur Mauricio Reggiardo va quitter à la fin de la saison Agen, où il avait pourtant prolongé, pour prendre la succession de Christophe Urios à Castres, le champion de France en titre.

“La collaboration avec Mauricio Reggiardo se terminera à la fin de cette saison puisqu’il rejoindra Castres. Ce n’est pas de gaité de coeur mais la décision est prise d’un commun accord”, a déclaré le président du SUA Jean-François Fonteneau.

Ancien joueur et entraîneur à Castres, Reggiardo, en poste depuis 2016 et grand artisan du maintien du SUA en Top 14 la saison dernière, devait pourtant rester dans le Lot-et-Garonne jusqu’en 2021. Mais “en juin 2018, alors que le manager argentin annonce sa prolongation, les deux parties ont trouvé un accord pour intégrer une clause d’engagement moral dans le cas où le Castres olympique, le club de coeur de Mauricio Reggiardo, le sollicite à la tête de l’effectif tarnais”, a expliqué le club dans un communiqué. Or Urios et le CO, sous contrat jusqu’en 2019, ont annoncé en juillet que leur collaboration ne se poursuivrait pas au-delà et le club tarnais s’est mis en quête d’un nouveau manager.

Le SUA a déjà trouvé le remplaçant du technicien argentin : un ancien trois-quarts français dont le nom sera annoncé dans une dizaine de jours.

Troisième passage au CO
Comme pilier, Reggiardo, 48 ans, arrivé en France en 1996, a évolué pendant neuf saisons au CO. Après une première expérience d’entraîneur à Mazamet, il avait effectué une première pige comme entraîneur des avants de Castres en 2007. En charge par la suite des avants du XV d’Argentine (2008-2013), il était revenu en 2015 au chevet de Castres alors en position de relégable, qu’il avait réussi à maintenir. Il retournera donc une troisième fois dans la sous-préfecture du Tarn pour tenter de faire aussi bien qu’Urios, qui a réussi l’exploit de remporter le bouclier de Brennus avec le 11e budget de l’élite.