Le sprinteur italien Elia Viviani (Sky) remporte la Cyclassics de Hambourg. Il coiffe au sprint sur la ligne le Français Arnaud Démare et le Néerlandais Dylan Groenewegen.

Cette course de 251 km disputée sur terrain essentiellement plat regroupait l’élite du sprint mondial, dont les équipes n’ont laissé aucune chance aux quelques attaquants du jour. Les premiers à tenter leur chance de loin avaient été le Polonais Kamil Malecki et le Russe Nikolay Trusov, qui ont compté jusqu’à 5 minutes 40 secondes d’avance avant la mi-course. La deuxième tentative sérieuse a été l’oeuvre de l’Allemand Jonas Koch, du Suisse Silvan Dillier et du Norvégien Truls Engen Korsaeth mais ils ont été pris en chasse et rattrapés à moins de 25 km du but. Une fois les fuyards repris, il ne restait que le Waserberg, la seule difficulté du parcours, une rampe de 600 mètres avec des passages à 15% située à 15 km de l’arrivée, pour faire la différence. La dernière ascension a bien fait exploser le peloton, laissant quelques favoris sur le carreau, dont l’Allemand Marcel Kittel, qui n’a toujours pas réussi à inscrire à son palmarès la plus prestigieuse des épreuves allemandes. Mais un premier peloton massif a repris dans le final le groupe de 20 hommes passé en tête de l’ascension, et c’est au sprint que l’affaire s’est réglée.

Viviani pas retenu pour le Tour de France

Elia Viviani, qui n’était pas dans l’équipe de la Sky sur le Tour de France, s’est imposé devant le Français Arnaud Démare, qui avait remporté l’épreuve en 2012.

Classement

1. Elia Viviani (ITA/Sky) les 251 km en 5h 13 min 52 sec
2. Arnaud Démare (FRA/FDJ) mt
3. Dylan Groenewegen (NED/Lotto Jumbo) mt
4. Alexander Kristoff (NOR/Katusha-Alpecin) mt
5. André Greipel (GER/Lotto Soudal) mt
6. Maximiliano Richeze (ARG/Quick-Step Floors) mt
7. Jasper Stuyven (BEL/Trek Segafredo) mt
8. Marko Kump (SLO/UAE) mt
9. Nacer Bouhanni (FRA/Cofidis) mt
10. Rudy Barbier (FRA/AG2R la Mondiale) mt