Le Grand Prix 2014-2015 de patinage artistique débute vendredi à Chicago avec le Skate America. Le Japonais Yuzuru Hanyu et la Russe Adelina Sotnikova, sacrés champions olympiques en février dernier à Sotchi, tenteront de confirmer leur suprématie. Les Français tenteront d’accrocher des places d’honneur.

Sur la glace de la patinoire de l’Illinois, la France sera représentée par deux de ses talents: Chafik Besseghier, chez les messieurs, qui s’est aguerri à Colorado Springs, et chez les dames, Maé Bérénice Méité, désormais à la maison à Chicago. Orphelins de leurs champions Brian Joubert et du duo de danseurs Nathalie Péchalat/Fabian Bourzat, tous retraités, les Bleus ont à coeur de continuer à faire briller la France. Ils comptent aussi sur leur désormais leader Florent Amodio, qui entrera en lice sur le Skate Canada (31 octobre-2 novembre) même si cette année est une année de reconstruction après son rude échec aux JO-2014 (18e). Les médailles internationales seront aussi la quête du couple Vanessa James/Morgan Ciprès, installés en Russie, et des tout jeunes et prometteurs danseurs, Gabriella Papadakis/Guillaume Cizeron, qui s’entraînent à Montréal. Tous les Tricolores se retrouveront à Bordeaux pour le 5e Grand Prix, le Trophée Bompard (21-23 novembre).

Kim a raccroché les patins

D’ici là, la tendance de la nouvelle saison sera déjà donnée et les plus attendus seront Hanyu et la controversée Sotnikova. La Russe a coiffé les lauriers olympiques sans avoir jamais été médaillée mondiale – du jamais vu – et a été sacrée sur fond de polémique. La Moscovite, qui a battu la tenante du titre sud-coréenne Yuna Kim, avait été surnotée et l’une des juges était l’épouse d’un ponte de la Fédération russe de patinage. Ses rivales seront ses compatriotes Julia Lipnitskaya, Anna Pogorilaya et Elena Radionova, seulement 15 ans et déjà exceptionnelle. Mais aussi les Américaines Gracie Gold et Polina Edmunds. Ce sera en revanche sans Yuna Kim, qui a raccroché, ni la championne du monde 2011, l’Italienne Carolina Kostner, en pause cette saison.

Du haut de ses 19 ans et avec toute sa finesse et son immense talent, Hanyu veut lui aussi montrer qu’il n’est pas le meilleur du monde pour rien. Premier champion olympique japonais, il veut ravir son monde avec trois quadruples sauts dans son programme libre, une performance rarissime. Il s’alignera à la Coupe de Chine à Shanghai (7-9 novembre), sans son aîné Daisuke Takahashi, premier médaillé olympique japonais en 2010, qui se retire à 28 ans. Et ce sera également sans son plus sérieux rival et dauphin à Sotchi, le triple champion du monde canadien Patrick Chan, qui observe une année de pause. Mais il pourra compter sur le médaillé de bronze olympique 2014, le Kazakh Denis Ten, et l’Espagnol Javier Fernandez, 3e aux Mondiaux-2014.

Dans les catégories duo, les champions olympiques 2014 en couples, les Russes Tatiana Volosozhar et Maxim Trankov font l’impasse cette saison, tout comme les danseurs américains, Meryl Davis et Charlie White, et leurs dauphins canadiens, Tessa Virtue/Scott Moir.